Lettre de Linda Kohanov, fondatrice d’EPONAQUEST – 23 septembre 2013

Merlin-Spirit-playing-2-360x240Cette année, je suis ravie de partager avec vous des outils nouveaux liés à une nouvelle approche que j’ai développée à partir de données de recherche que j’ai découvertes en écrivant « The Power of the Herd » [titre provisoire en français : le Pouvoir de la Harde].

 

Photo de Maureen Luikart : Merlin & Spirit Learning to Interact Respectfully.

Un peu d’historique : j’étais en déplacement cet été pour diriger des ateliers sous un nouveau format “indoor” (sans interaction avec les chevaux) et pour présenter plusieurs conférences. Cette nouvelle façon de présenter l’Approche Eponaquest adaptée au leadership et au développement personnel a rencontré beaucoup de succès, étendant la notoriété de l’Approche au delà de ceux ayant une attirance “innée” envers l’apprentissage facilité par les chevaux.

Par exemple,  au mois d’août, j’étais invitée à diriger un atelier “indoor” d’un jour au coeur de la ville de Chicago par The Bensman Group, une entreprise réputée du monde de la finance, co-sponsorisée par une entreprise majeure du secteur des assurances. Cet atelier a eu beaucoup de succès, comme en témoigne le retour par email de leur PDG Robert A. Bensman:

« Un grand merci du fond du coeur de la part de tous nos employés! Votre approche, la façon dont vous l’avez présentée et la connexion que vous avez établie avec l’équipe ont été très appréciés par tous ceux qui étaient présents, y compris nos clients et nos invités. Les informations qui nous ont tout particulièrement intéressées étaient les différents styles de leadership, l’importance de faire confiance à son intuition, et comment réaliser une “conversation difficile”.  Les thèses que vous développez sont soutenues par des données pragmatiques, pratiques, et scientifiques. Un de nos invités, un psychologue consultant ayant fait ses études à Northwestern University, était impressionné par l’étendue et la fiabilité des recherches appuyant ce que vous développez dans votre livre. Il était vraiment très impressionné par votre présentation! »

Les commentaires de Rob ont une grande signification pour moi. Cela fait un certain temps maintenant que je me suis rendu compte qu’afin de diffuser plus largement la sagesse que m’inspirent les chevaux, il fallait que “je ne prêche pas qu’à des convertis” (c’est à dire aux gens qui ont déjà lu mes livres, qui aiment les chevaux, qui veulent devenir, ou sont déjà, des instructeurs enseignant des approches de développement personnel via les chevaux) mais que je présente des ateliers “indoor”, plus économiques, destinés à un plus grand nombre de participants qui n’ont ni le temps ni les moyens d’assister directement  à un atelier facilité par les chevaux. Ce faisant, j’ai développé de nouvelles façons d’enseigner des outils inspirés par les chevaux, afin que ces participants puissent les appliquer immédiatement au sein de leur entourage humain.

Le dernier atelier cette année sous ce nouveau format aura lieu à New York le 3 et 4 octobre. Il va rassembler les nouvelles compétences que je viens de développer afin d’aider les participants à traduire la sagesse inspirée par les chevaux aux situations humaines. J’ai constaté – et je ne trouve pas de mots assez forts pour l’exprimer – à quel point ces nouveaux outils séduisent même les plus sceptiques quant à l’applicabilité du travail facilité par les chevaux dans le monde des humains. Les participants ayant déjà réalisé un atelier avec les chevaux par le passé ont aussi apprécié comment ces nouveaux outils les aident à adapter ce qu’ils ont appris directement auprès des chevaux à une situation urbaine. (Ce nouveau modèle sera intégré à tous mes ateliers futurs avec les chevaux réalisés en Arizona après mon retour.)

Un Nouveau Modèle Puissant – d’Après une Source de Sagesse Ancienne

La réussite de cette approche est basée sur un nouveau modèle de leadership et de construction d’équipes, de familles, et de communautés, développé depuis la parution de “Pouvoir de la Harde”, qui résonne auprès du grand public; une façon de transformer les jeux de pouvoir inconscients engagés par des groupes de personnes au travers quatre ‘styles de pouvoir’, ou rôles, qui chacun présente une certaine force lorsqu’ils sont utilisés de façon consciente et productive – mais ayant aussi chacun leur côté “sombre” lorsqu’un ou deux de ces rôles sont sur-exprimés par rapport aux autres. (Ceci est très différent des “Quatre Outils de Pouvoir Pré-historiques” que je développe de façon étendue dans le Chapitre 12 du livre.)

Le départ de cette idée est présentée dans le livre au Chapitre 8, mais depuis je l’ai élargi de façon significative afin d’y permettre une application pratique. Le regard des participants s’éclairent, ils se penchent en avant, et partagent de nombreux exemples concrets vécus lorsque je présente cette information. Ils commencent ensuite immédiatement à utiliser le vocabulaire présenté afin de mieux comprendre les conflits constatés au travail et les problèmes rencontrés avec leurs clients. Les avocats avec qui je travaille, ainsi que des personnes qui doivent interagir avec des associations de bénévoles, y compris des organisations non-gouvernementales, des églises, et d’autres communautés spirituelles, ont également trouvé ces informations très utiles. J’ai aussi découvert récemment que les thérapeutes et leurs patients ont apprécié cette approche afin de mieux gérer les difficultés qui surgissent au sein de leurs familles.

Photo de Maureen Luikart : Merlin & Spirit Learning to Interact Respectfully.news-june-2006-03

Ce nouveau modèle de leadership comprenant 4 points s’inspire d’une sagesse ancienne utilisée dans les modèles sociaux s’inspirant des bergers. Je n’aurais jamais découvert ni développé ces informations pour la société humaine moderne, sans mes recherches effectuées pour écrire un livre sur les groupes/troupeaux (plutôt que l’orientation de mes livres précédents sur ‘la voie du cheval’). Trois des quatre rôles de leadership peuvent être observés chez les chevaux, étant des formes non-prédatrices du pouvoir. Le quatrième rôle nécessite l’exercice approprié du pouvoir prédateur; tous les humains doivent apprendre à le maîtriser afin de réussir à oeuvrer en équilibre avec la harde, la tribu, et la nature elle-même.

Ce modèle, agrémenté d’outils visuels succincts mais très évocateurs via une présentation powerpoint intitulée “La Voie du Maître Berger : l’Evolution du Leadership au travers de la Sagesse Ancienne”, est facilement accessible à un public lorsqu’il est présenté en « indoor » (dans une salle sans la présence des chevaux). Pour les ateliers facilités par les chevaux, j’ai développé des activités extérieures avec les chevaux qui permettent d’exercer directement les éléments non-verbaux de chaque rôle, en modifiant quelques unes des activités créés pendant les 4 ans de recherche et de développement que j’ai effectué en support de la rédaction de mon livre « le Pouvoir de la Harde ». (Et je remercie tout particulièrement le Groupe d’Apprentissage Eponaquest promotion 23 qui m’a aidé à créer cette présentation powerpoint au printemps dernier !)

Le modèle du “leadership en 4 points” a émergé d’études éthologiques que j’ai déniché fortuitement lors de mes recherches bibliographiques servant de base de rédaction à mon livre ; je les ai adaptées à un usage moderne après la publication de mon livre, approfondissant l’usage équilibré et sophistiqué des 4 rôles de leadership que doivent déployer les bergers des cultures pastorales traditionnelles afin de pouvoir déplacer de grands groupes d’animaux au travers des territoires étendus, sans barrières. C’est devenu une métaphore pour moi, indiquant comment ces nouvelles compétences peuvent inciter des groupes de personnes à coopérer et à résoudre des problèmes modernes de façon créative, alors que les “barrières” anciennes de contrôle de la société sont en train de s’effondrer. (Ces vieilles “barrières”, délabrées, pleines de trous, qui tiennent tant bien que mal avec des planches pourries, continuent à opérer au sein de notre société au travers des hiérarchies dominantes prédatrices, le harcèlement, les approches culpabilisantes passivement agressives, l’objétisation, la rancune, et d’autres formes de représailles, ainsi que des techniques de culpabilisation et de honte, avouées ou non).

Pourtant, lorsque l’on commence à comprendre et à utiliser l’ensemble de ces 4 rôles plus sophistiqués, qui sont utilisés au quotidien par les “maîtres bergers”, une forme équilibrée, consciente, de pouvoir et de coopération émerge rapidement au sein de groupe de personnes qui auparavant avait du mal à travailler ensemble de façon productive. Ces 4 rôles sont le dominant, le leader (ce sont 2 rôles distincts et très différents l’un de l’autre!), le compassionnel/nourrissant (qui véhicule un pouvoir immense, quoique souvent non-visible dans des situations humaines dysfonctionnelles), et le prédateur. Les 3 premiers rôles sont des rôles non-prédateurs lorsqu’ils sont utilisés de façon appropriée. Le dernier rôle, celui de prédateur, est utilisé avec parcimonie à des fins très spécifiques, le plus souvent afin de maintenir la harde et la tribu en équilibre avec les ressources disponibles.

Le plus étonnant pour beaucoup de personnes découvrant cette approche sont les bénéfices du rôle (non-prédateur) de dominant et de celui du prédateur, lorsque ces 2 rôles sont séparés l’un de l’autre et utilisés à bon escient, en équilibre avec les rôles de leader et de compassionnel/nourrissant. Les jeux de pouvoir mis en oeuvre de façon instinctive par les compassionnels/nourrissants apportent aussi beaucoup d’éclairage à de nombreuses situations difficiles pour beaucoup de participants à mes ateliers; ainsi que les effets très toxiques de ce côté “sombre” du compassionnel/nourrissant lorsqu’il est sur-exprimé chez certains individus.

J’espère vous voir pendant l’atelier indoor d’octobre et je suis impatiente d’une nouvelle saison d’apprentissage facilité par les chevaux quand je rentrerai en Arizona le 6 octobre. Meilleurs voeux !

Linda KOHANOV – 23 septembre 2013

Publicités